Une après-midi au collège


Bassar – Mardi 27 Novembre


Aujourd’hui, nous sommes allés au collège de Bassar-Bassoul pour assister à un cours de notre niveau.
Je suis allé en Histoire Géo, Maxime aussi et Alexandra en Maths.

Le prof m’a accompagné dans ma classe. Quelques élèves se sont présentés: age, prénom, lieu où il vit. Je me suis à mon tour présenté et ils m’ont donné un nom Sénégalais : Hussman.

Nous avons ensuite commencé le cours qui portait sur la traite négrière. Le professeur m’interrogeait très souvent et s’occupait beaucoup de moi : il vérifiait si j’avais bien tout écrit, si il ne me manquait rien, si le cours me plaisait…
C’était intéressant de voir comment les cours se passent là-bas : les élèves vont à pied ou en pirogue au collège qui n’est pas forcément tout près; Les cours se déroulent le matin de 08H00 à midi puis l’après midi de 16h à 18h à cause de la chaleur ; il y a au moins 40 élèves par classe…. Les relations entre les élèves, les professeurs et le principal sont vraiment différentes de celles que j’ai en France : le collège étant relativement petit, tous se connaissent très bien et semblent complices.

Voici le contenu du cours que j’ai étudié :

La Traite Négrière : naissance, mécanisme et évolution :

Introduction : On appelle traite négrière le commerce des noirs arrachés au continent africain et vendus comme esclaves en Amérique à partir du XVI ème siècle. Ce fut le plus grand trafic que l’humanité n’ait jamais connu par sa durée et son ampleur.

I -les Origines


Bien avant l’arrivée des européens, l’esclavage existait chez les arabes, les perses, les grecs, les romains et les africains. Cependant, c’est la découverte et la mise en valeur de l’Amérique à partir du XVI ème qui sont véritablement à l’origine de la traite négrière.
Les européens décident alors d’aller chercher des travailleurs en Afrique noire pour remplacer les indiens exterminés par la conquête dans l’exploitation des mines d’or, d’argent et des plantations de canne à sucre, de café, de coton et de tabac. C’est la naissance de la traite négrière : des hommes et des femmes sont alors capturés et emmenés en esclavage vers les cotes.

II-Les mécanismes


La demande de plus en plus importante en main d’œuvre en Amérique va pousser les commerçants (européens) à organiser la traite négrière. C’est ainsi que cette traite va donner naissance à un circuit commercial qu’on appelle le commerce (ou trafic) triangulaire : les navires partent des ports européens chargés d’articles de traite (alcool, pacotille, fusils à poudre, miroirs, etc.) qu’ils échangent sur la cote ouest africaine contre de l’or, de l’ivoire, des peaux, de la gomme arabique et surtout des hommes réduits en esclaves. Ces derniers étaient transportés en Amérique et vendus aux colons. Avec le produit de la vente, les négriens achètent les produits tropicaux (sucre, tabac, café, etc.) qui sont alors très demandés en Europe.



J’aurai finalement passé 2 heures dans cette classe sénégalaise. C’était très intéressant et j’ai beaucoup aimé.