Les quarts vus par Alexandra

Max et moi en plein quart


Pendant chaque navigation de nuit, nous faisons des quarts.
Ils se passent toujours bien. Maxime reste avec moi jusqu’à 22h00 et je continue jusqu’à environ 23h00 (des fois plus, des fois moins). Je réveille ensuite papa qui se repose dans le carré. Il va veiller jusqu’à 4h00 du mat. Maman prend ensuite le relais accompagnée de Seb à partir de 6h30.

Les quarts sont vraiment super sympas. Les consignes de Papa sont claires. Il faut le réveiller si :

  • on voit une lumière
  • les voiles battent
  • on change de vitesse (par exemple la dernière fois c’était si on va à plus de 10 nœuds établis)
  • le vent change (dernière nav, à plus de 25 nœuds)
  • il y a quelque chose qui nous semble anormal

Pendant les navigations, la fatigue se ressent plus vite et tout le monde dort à 21h sauf Max et moi qui sommes de quarts.
Le rythme est très différent. Nous avons toujours un magnifique ciel étoilé, de bonnes conditions, de super surfs sur les vagues. Nous avons aussi de magnifiques couchers de soleil couleur pastel de l’arc en ciel en dégradé ou du rouge intense au niveau de l’eau puis, plus il s’éloigne du soleil, virant au orange et jaune.


Un coucher de soleil pas comme les autres
A Lanzarote, c'est pas mal...!


Le coucher de soleil rouge... Vous en pensez quoi?


Avec Maxime, nous faisons généralement pendant tout notre quart des « il ou elle » plus connu sous le nom du jeu du « portrait ». Lorsque Papa se réveille, je reste généralement avec lui pendant 10 min avant d’aller me coucher. Nous parlons de tout et n’importe quoi, du TDA, des étoiles, des îles que nous allons visiter mais aussi de nos pensées, de la famille etc. C’est notre moment de la journée à tous les deux.
Pendant son quart, Papa met à jour son carnet de bord, vérifie les voiles et les bateaux… Maman, elle, se fait un café, bouquine, regarde les étoiles mais est aussi très attentive. Lorsque Seb arrive, elle lui prépare un bon chocolat chaud et ils discutent. Chacun son moment ! Le lendemain, tout le monde est fatigué mais ça peut aller ! Et ça, pendant tous les soirs de nav.

Alexandra