Lanzarote


Vue depuis les montagnes de feu


Jeudi 01 Novembre


Lanzarote – Marina de Puerto Calero

Quel bonheur d’arriver à la voile sur une île que l’on ne connaît pas : aller flâner le long du quai, boire un « cafe solo » à la terrasse d’un café, visiter les quelques boutiques, faire le plein de baguettes fraîches, interroger le syndicat d’initiative, consulter la carte du coin et comble du bonheur pour moi aller faire un footing le long de la côte tôt le matin ou au coucher du soleil.

Puerto Calero aura en plus le mérite d’être une escale qui nous permet d'effectuer un check up complet de Bulle d'O, indispensable après quatre jours de mer. Toutes les modifications et réparations que nous avons faites aux Baléares et à Gib tiennent le coup. C’est nickel !
 
Nous en profitons alors pour louer une voiture et faire un peu de tourisme qu’ Alexandra, Sébastien et Maxime ont dégusté sans modération : montagnes de feu, geysers, balade en dromadaire et découverte de champs de cactus.

Diner des enfants en rentrant au bateau avec une rougaille de saucisse à la canarienne cuisinée par Sébastien et Maxime puis une tarte aux mangues fraîches préparée par Alexandra (à tomber). Ils se débrouillent de mieux en mieux les gamins…

Traversée de Lanzarote qui nous offre des paysages que nous adorons

Les montagnes de feu
Encore une vue superbe
Le sol de Lanzarote, pas terrible pour l'agriculture
Champs de cactus
 

Beau comme un dromadaire. Beau compliment ma foi!

Elle n'est pas belle la dame autruche?. ..
Tintin au pays de l'or noir


Vendredi 02 Novembre

Lanzarote – Marina de Puerto Calero
Journée belle et chaude

La marina de Puerto Calero est superbe et d’un calme extraordinaire. Pas un bruit ne vient agresser nos oreilles. Juste l’eau et le vent.
Les canariens sont de plus extrêmement accueillants ce qui nous change du contact rugueux reçu à Gibraltar ou aux Baléares. Sourires, disponibilité et gentillesse dès le premier abord.

Les Canaries se situent au large des côtes sud marocaines et sont constituées de 7 îles principales ainsi que de nombreuses petites îles. Selon la constitution espagnole, l’archipel est une région autonome de l’Espagne. Cependant et bien que territoire espagnol, les Canaries ne font pas partie de l’Union Européenne. Allez comprendre ! Et la monnaie est l’Euro.
Le climat est chaud et sec toute l’année, les températures variant entre 35° en Août à 25° en Janvier. Nous avons actuellement un peu moins de 30° et +/- 20° en soirée.

Les Canaries sont un point de départ privilégié pour le grand saut qu’est la traversée de l’Atlantique. Soutenus par l’Anticyclone des Açores, les alizés de Nord Est prédominent sur l’ensemble de l’archipel. La position des îles et leur relief canalisent le vent provoquant dans certaines zones des accélérations brutales allant de 5 à 25 nœuds en moins de 200 mètres. Il est donc préférable de prendre un ris et de réduire le génois avant d’entrer dans ces zones car l’accélération ne prévient pas même si la mer est le plus souvent plate entre les îles.

Nous passons la soirée dans un resto délicieux de la marina, dans un cadre idyllique. Nous sommes tous hyper heureux.


La Marina de Puerto Calero qui nous plaît énormément
Puerto Calero, base du défi Ericsson pour la Volvo ocean race 2008

 
Seb et Max en pleine conversation
Oooh qu'elles sont bonnes ces mangues espagnoles.
On adooooore.


Samedi 03 Novembre


Lanzarote – Gran Canaria. Nuit en navigation: 120 milles prévus sur 15 à 20 heures

Départ de Calero à 17H00 afin de passer le passage entre Lanzarote et Fuerteventura de jour.
Mer belle, vent 5 à 10 nœuds de NE puis E pendant la nuit, cap de 220° (SW).

La dynamo que nous avons commandée depuis Gibraltar à Accastillage Bernard en France et envoyée depuis Fisher Panda en Allemagne
(et oui, quand on peut faire simple…), et bien cette dynamo n’est toujours pas arrivée à Las Palmas. Bravo DHL ! Le paquet est toujours bloqué à Madrid après avoir fait un tour en Belgique. Pour un express mail à 100 euros la course, on a vu plus rapide... Nous passons nos nerfs au téléphone sur la multitude d’interlocuteurs que DHL nous met à disposition. Nous les épuisons tous. En d’autres termes, on se fait balader. N’empêche, la ténacité bien connue de Catherine est payante puisque DHL France que nous avions également sollicité (en plus de l’Espagne et des Canaries) nous a rappelé en toute fin de journée pour nous affirmer que le colis arriverait à Las Palmas demain. Super nouvelle qui devrait nous permettre de réparer notre groupe, indispensable avant de filer à Dakar.

J’en ai également profité pour contacter Alucarbon en France, société qui a installé notre mât Carbone et la baume canoë en 2005. Je leur ai largement exposé nos problèmes afin d’avoir leur avis :
Pour le coulisseau de la GV que nous avons perdu en navigation, ils m’ont expliqué comment le changer de manière simple, en n’enlevant qu’une partie du rail de GV spécialement prévu pour (il fallait le savoir). Ce sera fait dès notre arrivée à Gran Canaria
Concernant le roof qui se soulève du fait des points de tir des bosses de ris et écoute de GV et concernant le ragage excessif des bosses de ris au niveau du vit de mulet (pièce raccordant la baume au mât), j’ai obtenu un premier draft de solution technique ainsi qu’une proposition de prise en charge probablement aux Antilles. A suivre donc. Nous pouvons de toutes les manières naviguer sans crainte avec les aménagements que nous avons faits depuis notre départ.


Ridoirs posés avec Gil afin de maintenir le roof vers le bas et contrebalancer la traction vers le haut des bosses de ris
Nouvelle déco sur bulle d'O avec des anti dérapants pour ne pas se casser la binette..
Séance de lecture entre Lanzorate et Gran Canaria
Bulle d'o file tout seul, on en profite pour buller


Dimanche 04 Novembre


Les nuits sont décidemment magiques en navigation. Les conditions ce soir sont très calmes. Bulle d’O se traîne langoureusement à 4 nœuds en vent de travers. La mer est plate, pas de houle, juste un petit clapot. Le ciel est incandescent. Les étoiles sont partout, ravies de ne pas être aveuglées par la lune.
Ca devrait être obligatoire dans une vie de faire des quarts de nuit!
Les lignes de traîne que nous avons laissées cette nuit me sollicitent de temps à autre. Pour rien. Les poissons sont méfiants, ils jouent avec le poulpe qui nous sert de leurre, le mordillent et le lâchent rapidement. Soyons patients, je sens que d’ici Las Palmas nous allons nous rattraper.


Gran Canaria. Arrivée à Las Palmas à 15H00. Pétole  toute la journée. Navigation au moteur à partir de 04H00 du matin. Mer belle. Bande de grampus (ou Risso’s dolphin) à 20 milles de Las Palmas. Le grampus est un cétacé de 3 à 4 mètres, cousin du globicéphale et du dauphin.
Il vit en petit groupe d’une vingtaine d’individus.