Vénézuela
Puerto La Cruz 2

Sortie d'eau à Puerto La Cruz


Dimanche 27 Avril

Puerto La Cruz – Marina TMO

Le pilote fait la grève

La vie à bord reprend son cours. Journée difficile avec une nième tentative de remonter notre pilote pour autant d’échec.
L’électro-aimant n’aimante pas suffisamment ce qui fait patiner l’embrayage du pilote. Grosse déception. Nous avons re-démonté le pilote ce soir avec Thierry pour le rapporter demain à l’atelier. Soit l’atelier a mal fait son boulot et peut corriger le tir, soit nous sommes dans une impasse et devons essayer de nous la faire parvenir de France (compliqué ici au Venez). Je lance dès ce soir les pistes par email en France pour voir les possibilités et valider la faisabilité de l’opération.

Nous passons une soirée bien sympa avec les équipages « Annie » (Martial, Marine et leurs deux enfants) et « Altaïr »(Vivette et Bertrand). Martial et sa famille repartent demain pour la France et laissent « Annie » (leur bateau) ici à Puerto La Cruz.

Martial est tout dépité et aurait bien aimé rester beaucoup plus longtemps par ici. Il est cependant à l’écoute de ses enfants qui ne se plaisaient pas trop sur l’eau. Il a donc décidé d’arrêter leur voyage qui pourtant lui plaisant tant. Bravo pour cette décision courageuse et douloureuse à prendre. Martial est toutefois bien triste ce soir.

Lundi 28 Avril

Puerto La Cruz – MarinaTMO

Le retour de Taugl

Nos amis de Taugl sont arrivés ce matin à Puerto La Cruz.
Carmen, Olivier, Arthur et Zoé se portent à merveille, toujours sur leur bateau préhistorique. Ils sont désormais bien rentrés dans leur voyage ou plutôt dans leur nouvelle vie puisque partis à priori pour cinq ans autour du monde. Ils pensent passer Panama en Juillet. C’est en tout cas pour nous un grand plaisir de les revoir et de partager ces moments un peu particuliers de notre vie. Nous avions il est vrai pensé ce voyage avec eux il y a maintenant plus de deux ans. Nous nous installons le soir sur la terrasse du petit restaurant de la marina. Le restaurant fermant très tôt, nous profitons des installations laissées libres, en face de nos bateaux et avons même pu nous faire ce soir un BBQ avec les Pagres ramenés par Olivier de Tortuga. Une petite brise bienvenue vient faire un peu baisser la température parfois étouffante de la journée et nous rafraîchit comme il faut.

Ils ont par ailleurs ramené quelques poux bien lotis dans leurs têtes. Le remède choisi est simple : coupe au plus court pour tous.
Catherine reste vigilante pour la tête de nos chers petits et vérifie régulièrement et consciencieusement  à l’aide d’un peigne anti poux.



Taugl et Bulle d'O ravis de se retrouver à Puerto La Cruz
Taugl en opération extermination des poux,
à la tondeuse


Mardi 29 Avril

Puerto La Cruz – Marina TMO

La transat a commencé !

Afin de profiter du confort de la marina pour « travailler », je consacre toute la journée aux cales moteurs de Bulle d’O : Vidange des deux moteurs, changement des filtres à huile, à diesel et des pré-filtres à diesel, lavage complet des cales. Une grosse journée. Nous devrions être parés de ce coté jusqu’à notre arrivée en France. Même si nous sommes encore au Vénéz et que nous avons toujours beaucoup de choses à découvrir, nous voilà rentrés dans notre transat retour ou du moins dans sa préparation. Un sentiment étrange, un peu partagé entre le début de la fin d’une belle aventure et le plaisir du défit familial de cette nouvelle transatlantique. Nous avons tout de même encore plus de deux mois où nous comptons bien « taper dedans » !
Il nous reste cependant toujours ce fichu pilote à remettre debout.

Cath a de son coté lavé et rincé à l’eau douce tous nos vêtements de navigation qui étaient tous imprégnés de sel : vestes et pantalons de quart, polaires, chaussure de pont etc. Notre deuxième transat a donc bien commencé aujourd’hui.

Mercredi 30 Avril

Puerto La Cruz – Marina TMO

Nouvelle journée dédiée à la mécanique

Nous avons réussi à trouver des condensateurs après avoir fait le tour de la ville avec Catherine. Nous les avons remonté avec Thierry tout à l’heure et comble de joie, ça marche ! Super, ça avance. Haricot vert en serait tout émoustillé. Nous pouvons brancher l’aspirateur sans avoir une chute de voltage (le rôle des condensateurs est de stocker des watts et de les restituer à la demande). Pour bien nous comprendre, il faut savoir qu’ils étaient en rade depuis le Sénégal sans que nous trouvions le moyen de les changer. Géant !

Par contre, pour le dessal, c’est pas gagné. Après de multiples essais, nous déduisons que la pompe haute pression est probablement cramée. Nous la porterons Vendredi (pas demain 1er Mai) à l’atelier que nous connaissons désormais bien, pour un rembobinage. Nous sommes donc ici encore pour quelques jours.

Pour faire nos courses, nous sillonnons avec Catherine la ville en taxi. Les chauffeurs comme les commerçants sont tous adorables mais unanimement catastrophés par la tournure des événements au Venez. Les problèmes d’insécurité sont omniprésents. Les histoires de personnes attaquées dans la ville, à pied, en bus ou en taxi regorgent. Chavez est accusé de tous ces maux et la chute de la qualité de vie semble être de sa responsabilité. C’est du moins l’avis des toutes les personnes que nous rencontrons et qui n’en peuvent plus.

Jeudi 1er Mai

Puerto La Cruz – Marina TMO

Taugl est parti ce matin visiter les îles de Chimana et le golfe de Mochima. Nous restons bien sagement à Puerto La Cruz à régler nos petits pépins.


Visite amicale d'un iguane de belle taille


Vendredi 2 Mai

Puerto La Cruz – Marina TMO

J’ai un petit moral du fait de ce pilote. Nous voyons tous ces bateaux qui vont et qui viennent et toujours pas de solution pour nous !tout avance pourtant, mais très lentement !

Soirée passée au Paseo Colon, marché artisanal nocturne sur le front de mer de Puerto La Cruz. Les enfants adorent. Ils se prennent de passion pour un artiste réalisant des tableaux en quelques minutes avec comme seuls outils des bombes de peinture, un sac plastique, du papier et un cutter.



Tableaux de l'artiste: ici celui d'Alexandra

Celui de Sébastien
.... et de Maxime



Samedi 3 Mai

Puerto La Cruz – Marina TMO

Le retour des aigles

Arrivée d’Eagle ce soir. Retrouvailles bien sympas après un mois à les avoir laissé filer sur Los Roques. Soirée autour d’un « Lomito » (filet de bœuf) BBQ. Je suis malheureusement patraque avec une intoxication alimentaire attrapée hier soir, qui m’a tenu éveillé et vidé une bonne partie de le nuit. Trop préoccupé par notre pilote pour être à mon top.

L’arrivée d’Eagle nous permettra sûrement de trouver la solution à notre problème en allant démonter la même pièce sur leur Kronos et comprendre les différences. Christian n’est cependant pas très chaud (et je le comprends) de peur de détraquer son auto pilote. Je vais me montrer persuasif, le risque est somme toute extrêmement minime et le coup de main peut être décisif.


Terrasse à la marina TMO


Dimanche 04 Mai

Puerto La Cruz – Marina TMO

Première heure ce matin, je saute sur Christian pour finir de le convaincre. Il a à peine dit un petit OK que son pilote est déjà démonté ! Sympa le pote. Nous trouvons une piste qui nous parait intéressante. Thierry va modifier la pièce en question cet après midi et nous testerons cela demain.

Bulle d’O en vente trop tôt ?

Nous avons mis Bulle d’O en vente il y a maintenant un mois par annonce dans le magazine multicoque. Nous avons de nombreux contacts intéressants venant de France, d’Angleterre et même des USA. Un acheteur serait même prêt (nous dit-il) à prendre Bulle d’O dans les Caraïbes. Ce ne sont pour le moment que des échanges par email qui ne montrent qu’un intérêt pour notre bateau, sans aucun engagement. Cela nous met cependant dans une position d’envisager de manière trop concrète la fin de notre voyage. Je pense finalement avoir fait une erreur en mettant trop tôt en vente Bulle d’O car cela nous rapproche de notre retour de manière bien trop anticipée. Je me mets du coup une pression supplémentaire pour rentrer avec un bateau en parfait état. Après un tel voyage, il est pourtant normal de faire un peu de maintenance à notre arrivée. Je vais essayer d’être plus cool sur ces questions !

Pour ce qui est de laisser Bulle d’O dans les Caraïbes, cela ne nous tente que moyennement. La transat retour nous attire énormément et il faudrait une offre importante pour nous priver de ce moment. A suivre…


Lundi 05 Mai

Puerto La Cruz – Marina TMO

Un soulagement de Mammouth!

Le moral est à la hausse pour l’équipage et surtout pour son capitaine. Un mois et demi après être tombé en panne, le pilote est réparé ! Je suis encore un peu traumatisé et je serai tenté de dire juste « semble être réparé » mais en fait, il est maintenant quasiment neuf. Nous devrions être à l’abri d’une panne de ce coté là. Thierry a compris la panne en démontant celui d’Eagle. L’épaisseur du ferrodo était encore trop importante et faisait patiner l’embrayage. Un soulagement de mammouth ! J’espère maintenant que Christian n’aura pas de problème avec son pilote.

Un soulagement de Mammouth grâce au bon boulot de Thierry

La vie continue donc joyeusement ici à Puerto La Cruz. Le temps est toujours aussi chaud et lourd pendant la journée. Nous devrions y rester encore jusqu’à Vendredi pour régler le problème de notre pompe de dessal (en rembobinage) et de caréner Bulle d’O. Les coques de Bulle d’O n’ont pas trop apprécié le séjour dans le port de TMO et sont couvertes de coquillages au niveau de la ligne de flottaison. Nous allons donc nettoyer tout ça rapidement à terre et lui offrir une carène toute belle.

La sortie de l’eau est planifiée pour 16H00. C’est bien. Ça bouge.


Sortie de l'eau avec Miguel aux commandes du treuil
Angel et Patrick aux commandes de la manoeuvre
La sortie d'une grosse baleine

Une coque qui méritait bien un petit nettoyage!



Voilà, nous sommes à sec


Mardi 06 Mai

Puerto La Cruz – Bahia Redonda à sec

Bulle d’O hors de l’O

Ca y est, Bulle d’O est sorti d’O. Sans problème. Les ouvriers travaillent déjà à gratter les coquillages qui sont venus se coller sur les coques et les hélices. Il nous faut maintenant courir en ville acheter de l’antifooling et aller prendre des nouvelles de notre pompe HP.

Et les enfants ?

Pendant ce temps, les enfants se sont installés à la piscine de la marina pour travailler. Une petite baignade à la pause, un jus de fruit frais pour se désaltérer…La dure vie du TDA. Les matinées au CNED, les après midi avec les copains, les soirées autour du BBQ.

Leur application au travail continue de nous impressionner, un changement important par rapport à notre vie à terre. Ils sont tous les trois en avance sur leur programme et gère leur planning de manière très organisée. Notre regard sur eux a aussi énormément changé. Nous nous montrons bien sûr beaucoup plus disponibles, plus attentifs, plus patients, plus à l’écoute. Ils nous disent que nous avons nous-mêmes beaucoup changé, et cela justifie pleinement à nos yeux notre année sabbatique. Que c’est bon d’avoir du temps.

 


08H00. Maxime part avec ses livres travailler à la piscine

Oscar et Max en récré.
Il y a pas mal de récrés quand on travaille comme ça, au bord de la piscine et qu'il fait si chaud!


Mercredi 07 Mai

Puerto La Cruz – Bahia Redonda à sec

Le carénage avance bien et vite. Les deux coques ont été lavées puis poncées à la main par les ouvriers du chantier. Elles sont dans un état quasi parfait. La première couche de primaire a été posée ce soir. Il ne restera plus que les deux couches d’antifooling à poser demain et nous pouvons remettre Bulle d’O à l’eau. Nous sommes ravis d’avoir eu l’occasion de bien contrôler Bulle d’O à terre avant d’entamer nos navigations vers Saint-Martin puis la transatlantique retour. C’est pour nous très rassurant de voir que tout va bien et cela ajoute un vrai plus appréciable à notre capital confiance. La confiance dans son bateau en navigation est essentielle.

Patrick, notre chef de chantier

Un qui peint, deux qui commentent....


Hélice autoprop de Bulle d'O à pales repliables


L’ambiance à la marina TMO est toujours aussi sympa. Nous retrouvons tous les soirs sur cette terrasse les bateaux copains autour d’un verre puis d’un BBQ. Les discussions vont bon train dans une atmosphère détendue.
Ce soir nous étions avec Taugl (Carmen, olivier, et leurs deux enfants Arthur et Zoé), Eagle (Isabelle, Christian et leurs deux enfants Lucie et Thomas), Altaïr (Vivette et Bertrand), Altaïr 2 (Sylvie et Thierry), Maui (Geneviève et Jean-Marc qui partent demain en France, avec les enveloppes contenant le Cned des enfants).




Jeudi 08 Mai

Puerto La Cruz – Bahia Redonda à sec

La perspective de la reprise de notre voyage nous enchante. Plus d’un mois ici à Puerto La Cruz c’est beaucoup, d’autant plus que bien pollué par nos problèmes de pilote. Maintenant que tous ces pépins sont réglés, on va profiter de nos deux derniers mois avec l’esprit libre. La reprise du boulot pointe son nez, un signal de plus pour bien savourer ces instants. La reprise du boulot….Brrrrr...Je me sens maintenant complètement détaché, signe s'il en fallait que je suis à fond dans notre aventure. Heureusement !


Marina Bahia Redonda, vue de notre perchoir
Visite de Gérard et Agnès


Vendredi 09 Mai

Puerto La Cruz – Bahia Redonda à sec

Aujourd'hui marque la fin des travaux. Bulle d’O est superbe avec sa nouvelle robe toute noire. Nous retournons à l’eau en fin d’après midi et nous activons pour être prêts à partir dimanche matin.


Bulle d'O avec sa nouvelle robe toute noire



Vendredi 09 Mai

Puerto La Cruz – Marina TMO à l'eau

Je sors tout juste la tête de notre dessal. Ça y est, il marche! Je suis aux anges.
Le long séjour ici aura finalement pu permettre de retaper le pilote, les condensateurs du groupe, le dessal et la carène de Bulle d'O. Tout ça dans la dernière ligne droite. Pas mal finalement.

Après de petites hésitations, nous avons décidé de maintenir notre escale à Tortuga. Cela nous permettra de profiter encore un peu de nos copains de Taugl et de découvrir le nord de l'île qui parait-il est superbe. Nous allons donc partir demain matin pour cette petite navigation a priori tranquille. 56 milles au travers. Plus tranquille que la navigation vers Blanquilla où sont partis Eagle hier soir. Pour une reprise, nous trouvons cela plus raisonnable.

Nous quittons donc le continent sud Américain après deux mois de navigations, découvertes, balades, safaris colorés et enchanteurs.