Les Grenadines de Grenade
Carriacou et Grenade



Sandy island - Carriacou. Trop trop beau!



Carriacou

Vendredi 22 Février

De Clifton (Union)  à Carriacou (15 milles)

Après midi de navigation très agréable, au portant avec une mer belle et un vent de 20 nœuds. Quel plaisir ! Les couleurs sont superbes, la mer est plate, Bulle d’O avance à 7 nœuds sous génois seul, facile. Nous passons devant Sandy island, merveilleux petit ilot de sable, entouré de corail, aux eaux turquoises.

L’île de Carriacou semble beaucoup moins touristique et beaucoup plus accueillante. Les premiers contacts avec les "Carriacouais" :) sont ouverts et chaleureux. Nous retrouvons Eagle au mouillage de Tyrell Bay avec qui nous passons une soirée endiablée dans un petit restaurant au bord de la plage au rythme d’un « steel Band » composé d'une dizaine de femmes pleines de punch et de charme. Grande soirée faite d’éclats de rire, de bonne musique, de rhum local et de discussions passionnantes avec Christian en particulier, un bonhomme bien sympa à découvrir. Les enfants en ont également bien profité, faisant connaissance avec les « petits Picard » Lucie (16 ans) et Thomas (10 ans).


Baie de Hillsborough - Carriacou


Petite Martinique

Des mouillages plutôt sympas!



Samedi 23 Février

Carriacou - Tyrell Bay

La soirée d’hier fût vraiment extra mais s’est terminée plutôt tard. Pour décrasser nos organismes et comme nous l’avions déjà fait à Mayreau, nous partons tôt ce matin pour faire un footing avec Christian. Nous découvrons la côte sud de l’île, vallonnée, verte, avec des points de vue magiques. Il est toujours aussi agréable de courir dans un tel cadre, avec en plus un copain toujours motivé et partageant le même enthousiasme.

Isabelle et Christian habitent la Roche sur Yon et sont les parents de quatre enfants. Deux grands, de plus de 20 ans, et deux plus petits avec Lucie et Thomas. Christian est chef d’entreprise qu’il a lui-même créée et est devenu le leader sur son marché (AYC, broker nautique). Isabelle, quant à elle, est sage femme. Devant le déséquilibre qui s’est installé entre leur boulot et leur vie familiale (surtout vrai pour Christian), ils décident de faire une coupure et partent en Août dernier pour une année de navigation autour de l’Atlantique. Ils choisissent leur bateau, un Kronos 45 (le numéro 7 d’une série de 14, Bulle d’O étant le numéro 6).

Nous avons beaucoup de plaisir à passer un peu de temps avec eux. Nous devrions faire un petit bout de chemin ensemble avec comme objectif majeur Los Roques et Los Aves au Venezuela. Le Venez est en effet réputé peu sûr avec quelques actes de piraterie qui peuvent être évités en navigant à plusieurs.


Christian Picard, alias Marc Pajot!

Isabelle et Christian



La côte au vent de Carriacou. wahou......au loin, les toutes petites îles de Morpion et Punaise
Toujours plus bleu..


Dimanche 24 Février

Carriacou - Tyrell Bay

Nous passons une journée de découverte autour de Carriacou. Un mini van nous amène à trois familles (12 personnes) pour un tour de cette petite île aux multiples points de vue superbes sur les Grenadines.

Le mouillage de Tyrell bay est l'un des plus charmants des Grenadines. Cette grande baie aux eaux transparentes n'est fréquentée que par des bateaux de voyage, par opposition aux bateaux de location. L'ambiance y est tout de suite plus sympa et décontractée. On se salut, on vient se voir, on prend le temps de discuter, de se rencontrer. Mais que ces plaisanciers en vacances sont stressés!...


Eagle, Taugl et Bulle d'O au complet dans notre rando autour de Carriacou

Notre petit taxi bien sympa

Au fin fond de Carriacou, partie de cricket, sport national des West Indies



Lundi 25 Février

Carriacou - Tyrell Bay

Les footings sont maintenant devenus une institution avec Christian. Tous les jours à 07H30, c’est parti pour une heure. De plus en plus vite, de plus en plus long et de plus en plus loin !

Autre institution, les apéros du soir (avec autant de footing, on peut se le permettre :) , souvent avec les bateaux copains du coin, sinon tous les cinq. L’occasion de discuter, de plaisanter, de rire ensemble, de refaire le monde, de découvrir de nouveaux horizons (les Bermudes avec Ana Luna par exemple), des points de vue différents, des expériences différentes.

Un moment toujours très cool de nos journées…


Les sourires radieux de Lucie et Alexandra

Les trois inséparables potes Arthur, Max et Thomas

Catherine et Isabelle

et avec Carmen


Mardi 26 Février

Carriacou - Tyrell Bay

Plongée superbe faite au large de Carriacou avec Eagle, Taugl et Ana Luna. Eau très claire sous 25 mètres de fond, des poissons en pagaille, des langoustes géantes et des barracudas effrayants !

Les trois enfants font eux une première plongée enthousiasmante avec JP, le dive master français de l'île. Ils en ressortent avec une pêche et un enthousiasme qui font plaisir à voir. Quels sourires et quelles étincelles dans leurs yeux. Bravo les gamins, profitez en un max, on est parti pour cela!

Soirée sur Eagle avec Taugl et Ana Luna. On fait la fête et on ne se quitte plus !


JP au briefing d'avant plongée avec les enfants



Tout va bien pour Max sous l'eau

Maxime, Arthur et JP en balade sous-marine



Seb s'essaie à la planche à voile



Mercredi 27 Février

Carriacou - Tyrell Bay

Histoire extraordinaire arrivée à Olivier et Carmen sur Taugl.

En rentrant à bord après une bonne soirée passée ensemble sur Eagle, Olivier et Carmen découvrent avec stupeur qu’un énorme rat s’était hissé sur leur bateau. Ils tombent donc nez à nez avec cet animal en pleine nuit. Que faire alors ?

Une seule chose, le tuer. Sans être mordu. Le chasser serait l’envoyer automatiquement sur un bateau voisin. Avec beaucoup de sang froid et de maîtrise, Olivier arrive à l’assommer avec une rame, du premier coup. Cet épisode leur laisse bien évidement un goût amer, un moment difficile, la peur de la morsure, de la maladie mais surtout la nécessité de tuer l’animal. Il en est de même pour nous les bateaux copains et voisins qui se disent que ce rat, arrivé par un bateau épave amarré il y a deux jours devant nos bateaux après avoir  passé plusieurs mois dans la mangrove,  aurait très bien pu se retrouver sur le nôtre.

Nous le savions mais en avons maintenant la preuve: les rats nagent et grimpent à bord des bateaux par les aussières. Le seul moyen de s’en protéger est de placer des cônes inversés sur ces mêmes aussières.


Les trois Kronos ensemble: Bulle d'O, Ana Luna puis Eagle. L'occasion de faire de belles photos et de surtout faire la fête ensemble



les trois même, de face

...de dos

sur un autre profile



Jeudi 28 Février

De Carriacou à Halifax Harbour – île de Grenade

On finit par se décider de quitter cet endroit si tranquille, motivés par Le Venezuela qui nous tente tant!

Très belle navigation de 30 milles, au portant en compagnie d’Eagle. Les deux Kronos naviguent ensemble pour la première fois. Avec le tempéramment guerrier de Christian combiné à mon esprit de compétition toujours bien présent, nous partons dans une mini régate amicale. Sous plus de 20 noeuds de vent, Christian envoie sa GV avec un ris. Nous restons un peu plus réservés et prenons deux ris (un bon grain est si vite arrivé!). Les bateaux avancent à vitesse comparable. Nous profitons de notre gréement d'exception (mat carbone, GV de 80m2 en spectra), Isabelle et Christian tirent tous les avantages de leur vingt ans d'experience sur les mers avec une belle maîtrise. Bulle d'O finit par avoir le dernier mot quand nous lachons tous les ris. A refaire, vite.

Nous faisons une escale d'une nuit dans la crique d’Halifax, très sauvage, entourée de collines verdoyantes, de cocotiers et autre végétation tropicale. Nous mouillons dans la partie nord par 10 mètres de fond (mi sable, mi vase) avec un bout frappé sur un rocher pour ne pas éviter. Bulle d’O est ainsi assuré de ne pas tourner autour de son ancre en cas de bascule de vent ou du courant, ce qui semble fréquent ici avec les grains qui se succèdent régulièrement.

Taugl a lui prolongé son séjour à Carriacou. Ils devraient nous rejoindre à Grenade pour naviguer avec nous sur le Venezuela.

 


Maxime a passé une journée à naviguer sur Eagle, avec son copain Thomas et leur chien “Neige”

Eagle en navigation au large de Grenade

Lucie (en 1ère) et Alexandra (en 3ème) travaillent ensemble, sérieusement!
Alexandra et Cath en pleine séance de révision de Géographie


Grenade

Eagle et Bulle d'O à Halifax Harbour - Grenade

Immigration et douane à Grenade



Vendredi 29 Février

Prickly bay – île de Grenade

Suite à « mon coup de blues » d’après transat, les messages de sympathie reçus font vraiment plaisir à lire. Nos récits peuvent paraître souvent comme une épopée où tout est rose, mais cela n’est pas toujours le cas !. Les moments durs, les moments de doute existent bien. Outre les inévitables questions déjà évoquées sur notre retour dans le monde du travail, il y a celles plus immédiates sur des domaines où nos compétences sont …encore en construction !

Le maintien en bon état de Bulle d’O pour une sécurité aussi impeccable que possible est probablement notre point d’attention le plus fort. La crainte de casser ou faire une « grosse connerie » existe toujours et nous maintient parfaitement éveillés et attentifs.

Paradoxalement, les six mois de navigation que nous venons de réaliser ne m’ont pas rendu complètement serein. Je suis encore sur ma réserve et navigue trop petit bras. Et pourtant, tout se passe très bien mais sans que cela ne me mette vraiment à l’aise. La crainte de la casse est bien présente. Nous sommes du coup toujours un peu sous toilés, pas suffisamment bordés, toujours sur nos gardes.
Le fait de naviguer avec Eagle va nous apporter beaucoup de ce point de vue. Christian est ravi de nous faire profiter de son expérience. En quelques jours, il nous a déjà largement fait progresser: « Borde plus ta retenue de baume, ta GV dégueule trop, ton écoute de GV serait mieux comme ceci, ton génois comme cela … ».


Grenade la verdoyante - Concord Falls



Samedi 01 Mars

Prickly bay – île de Grenade

Matinée chez les shipchandlers magnifiquement achalandés de Grenade : Island Water World et Budget Marine. Grenade est pour nous la dernière île ou nous pouvons  nous ré-équiper en pièce détachées ou autres produits d’entretien pour le bateau. Nous avons comme objectif premier de régler notre problème de batteries, qui tiennent très mal la charge et tombent en voltage dès que l’on puise dedans (en navigation de nuit particulièrement avec le pilote en marche). Avant d’investir dans des batteries neuves (1200 USD), je vais m’assurer de leur état en les débranchant toutes et mesurer individuellement leur état respectif à l’aide d’un voltmètre. A faire demain.

Nous nous sommes également mis en tête avec Christian de sortir nos bateaux de l’eau pour refaire notre antifooling et surtout rehausser notre ligne de flottaison. Nous sommes cependant sur le point de reculer devant le coût total de l’opération ici à Grenade. Il semblerait que cela soit beaucoup plus abordable au Venezuela. Une raison de plus pour accélérer notre descente vers ce pays qui nous tente beaucoup.

 

Mon petit paradis de Grenade: un shipchandler bien achalandé!


Dimanche 02 Mars

Prickly bay – île de Grenade

Journée entretien de Bulle d’O : Nettoyage dominical en famille, contrôle de routine des moteurs (petite fuite d’huile à surveiller), contrôle des batteries (12,8V puis 12,72 une heure après, cela semble pas mal ! A vérifier demain avec un spécialiste).

Nous passons la soirée entre Kronos sur Ana Luna avec Eagle. Nathan et Debbie nous ont préparé un super dîner pendant que les enfants se sont regroupés sur Bulle d’O autour d’un hachi Parmentier maison préparé par Alexandra et Lucie. Les enfants aiment beaucoup s’organiser de bons petits dîners entre eux. Sympa !


Séance coiffeur sur Bulle d'O. On commence par laver les cheveux d'Alexandra

Bon, apparemment Alexandra n'aime pas trop ce type de photo!!

Coiffeur pour le capitaine également



Christian et Nathan



Lundi 03 Mars

Prickly bay – île de Grenade

Prickly Bay est une escale technique type. Pas franchement agréable mais indispensable. Nous avons pour objectif d’entretenir Bulle d’O et de ravitailler avant le Vénézuela.

Entretien de Bulle d’O

L’entretien de Bulle d’O commence par les réparations de ce qui ne marche pas : Le condensateur du groupe défectueux (mais qui peut se remplacer par une combine trouvée avec Emmanuel au Cap Vert), une fuite d’huile moteur qui vient me rappeler les joies des longs moments passés en fond de cale, les batteries qui montrent des signes contradictoires (dois-je les changer ?) et sur les bons conseils de Christian quelques améliorations concernant l’accastillage principalement qui vont nous simplifier la vie en navigation.  Il faut pour cela trouver les pièces (facile ici), s’entourer des bonnes compétences (les compétences disponibles sont souvent peu fiables), trouver les solutions aux problèmes posés puis les mettre en œuvre. Cela va prendre encore quelques jours !

Pour ce qui est de l’avitaillement, nous faisons des descentes au supermarché de Saint George’s en taxi collectif (à 15 minutes du ponton à annexes) et refaisons les pleins de nombreux produits de bases : riz, pâtes, farine, lait, céréales, huile, vinaigre etc. Puis retour au bateau en taxi puis annexe avant de passer tous ces produits à la javel afin de limiter le risque « cafard à bord » très désagréable !


Des rues aux couleurs locales

Alexandra, la star



Mardi 04 Mars

Prickly bay – île de Grenade

Nous avons fait aujourd’hui le tour de l’île avec nos copains Kronos Eagle et Ana Luna. Super sympa. Nous faisons une toute petite entrave au CNED puisque, en prévision de cette journée, les enfants s’étaient bien avancés hier et ont tout de même travaillé de 08H00 à 10H00 ce matin :).

L’île, relativement petite (340 km2), est vraiment superbe avec une végétation luxuriante composée de forêts de teck et d’acajou. Nous visitons une plantation de cacao et une chocolaterie pour la plus grande joie des amateurs de chocolat (Catherine et Alexandra sont catégoriques : le 70% de cacao est super bon. Je ne suis pour ma part pas un fan du chocolat). Les enfants découvrent les différentes étapes de la fabrication du chocolat à commencer par la récolte des graines de cacao puis s’intéressent aux autres épices de l’île avec leurs odeurs si charmantes : la noix de muscade, les clous de girofle, la cannelle, le café.

Nos deux chauffeurs de taxi, Jamal et Jeoffroy

Trop fiers de nos régimes de bananes

Nathan, Debbie et Alexandra en train de déconner, en Anglais pour alexandra!

Nos garçons, toujours si joueurs

Grenade, au fait ?

Située à la pointe la plus au sud des Îles du Vent, à environ 100 milles de la côte de l'Amérique du Sud, la Grenade est en réalité un État composé de trois îles distinctes : la Grenade et ses deux voisines, Carriacou et la Petite Martinique. La monnaie est le dollar EC (East Caribbean) comme dans les Grenadines de Saint-Vincent et à Sainte-Lucie. Le taux de change avec l’US Dollar est fixe (1 $ US = 2,67 $ EC). Grenade est une monarchie constitutionnelle, membre du Commonwealth, indépendante depuis 1967. La population est noire à plus de 80% et majoritairement catholique.

L’île a été dévastée par les ouragans Ivan en 2004 et Emily en 2005, bien que considérée alors en dehors de la ceinture cyclonique. Les assureurs ont depuis rectifié le tir. Les nombreux bateaux qui pensaient passer la saison cyclonique à l’abri se sont retrouvés pour la plupart complètement détruits. Les conséquences de ces deux cyclones sont encore largement visibles sur l’île : 80% des toitures ont été arrachées et il en reste encore non réparées (beaucoup d’églises sont encore sans toit), la forêt vierge portent également des stigmates avec de nombreux arbres étêtés. 

 

carte Grenade

 

Petit cours sur le cacao et les épices

Et voici du Cacao, à la cueillette

sur des plateaux immenses, qui se coulissent sous des toitures dès qu'il pleut (souvent)

Les graines de Cacao, au séchage (une semaine)



Nutmeg ou noix de muscade

Les mêmes noix de muscades une fois décortiquées



Mercredi 05 Mars

Prickly bay – île de Grenade

Entretien de Bulle d’O

J’ai tout de même pu faire venir un mécano tôt ce matin pour un diagnostique approfondi de l’état des batteries (jugées OK), du problème du condensateur du générateur (en cours d’évaluation) et de ma fuite d’huile (en fait toute petite fuite du presse étoupe apparemment sans gravité mais à surveiller par sécurité dans les prochaines nav tout de même). On devient parano avec nos bateaux (j’englobe Christian dans le « on »). La moindre anomalie m’inquiète, la peur de ne pouvoir réparer, mon manque d’expertise et d’expérience me maintiennent en état d’alerte. Je compte sur un check-up permanant de Bulle d’O pour me permettre de faire plus de prévention que de réparation. 


Jeudi 06 Mars

Prickly bay – île de Grenade

Nous passons une soirée "trop" sympa sur Eagle avec Patricia et Stephane (sur Thorsson, Elite yachting), un couple de Rochelais qui naviguent tous les deux autour de l’Atlantique.


Radio Bulle d’O - Sébastien


Seb se prépare à monter en haut du mat pour mettre la nouvelle ampoule à Led pour le feu de mouillage

Sébastien, comment se passe ton TDA  (Tour de l’Atlantique) ?

Ca se passe très bien. Ça me plaît toujours autant. Je trouve super sympa de passer du temps dans tous ces mouillages géniaux.
Les Antilles sont très différentes de ce que nous avions vu avant la transat. Les plages sont belles, les navigations entre les îles sont sympas et toujours très courtes (une journée maximum). Nous naviguons avec des bateaux copains et je trouve cela cool.

Quels ont été tes moments préférés ?

Les balades dans les îles,
Les apéros tous les soirs en famille avec les palabres, où nous discutons tous ensemble,
Les rencontres que nous faisons : bateaux copains,
La plongée que nous avons faite en bouteille (respirer près d’une heure sous l’eau) et tous les moments de snorkeling autour des tortues, des milliers de poissons, des langoustes),
Les navigations avec Eagle

Est-ce que tu t’occupes un peu Bulle d’O ?

Oui, bien sûr. Je l’entretien régulièrement avec papa. J’adore ça. Monter au mât pour poser une ampoule à led, assister les travaux sur le groupe, les tests sur les batteries, l’entretien du moteur, de l’annexe. Ca c’est mon rôle : la nettoyer, la regonfler, la remonter tous les soirs.

Et les navigations, tu aimes ?

Oui, j’adore. Papa est généralement aux commandes, nous nous occupons avec maman de remonter le mouillage. Nous hissons la GV, déroulons le génois puis réglons les voiles. Nous mettons ensuite les lignes de traîne avec Max.

Penses tu de temps en temps à la vie à Buc, à tes copains, à ta famille?

Oui, oui. J’y pense régulièrement. Je me dis que j’ai beaucoup de chance de vivre cette aventure même si mes amis et ma famille me manquent beaucoup.

Une marche dans un décor qui nous enchante

Un décor digne des aventuriers de l'arche perdue

Un décor vert, vert, vert

Les filles heureuses. La mère, la fille et la copine

Et toujours des sourires qui en disent long!


Vendredi 07 Mars

Prickly bay – île de Grenade

Alexandra au pied des chutes














 


John David croisé en montagne


Randonnée 5 étoiles

Grande randonnée dans les collines de Grenade, jusqu’aux « concord falls ». 5 heures de marche pour une balade dans un décor enchanteur : une nature merveilleuse et tellement belle. Que c’est bon de profiter de tels endroits. Nous sommes seuls. Quelques petites averses, beaucoup de soleil, un torrent à longer dans les collines à la végétation incroyable, des chutes d’eau magnifiques et un bain sous ces mêmes chutes. Une très belle journée.


Trop majestueux, trop beau



Les garçons eux font la montée dans le lit du torrent

Pose au pied des cascades dans un endroit enchanteur

Max qui essaie de se rendre sous une douche de 30 mètres de dénivelée



Samedi 08 Mars

Prickly bay – île de Grenade

Préparation à la navigation

Préparation de l’équipage et de Bulle d’O pour la navigation et le séjour aux Testigos. Nous partons dans la nuit avec Eagle, le réveil est mis pour 03H30. Nous avons 80 milles à parcourir et il nous faut arriver impérativement avant la tombée de la nuit. En tablant sur une moyenne de 7 nœuds, cela nous ferait arriver à 16H00, soit deux heures de marge si besoin. Il est donné 15 nœuds de vent, plein vent arrière, en plus d’un courant favorable. Cela devrait être géant !
Nous avons fait ce matin les formalités de sortie de Grenade (deux heures dans la cahute de la douane et de l’immigration) et avons complété l’avitaillement en allant à « Foodland », principal supermarché de Saint George’s.
Les trois enfants sont, pendant ce temps, restés au bateau. Alexandra a travaillé toute la journée avec deux contrôles (que du lourd : Allemand et Maths), Sébastien a lui préparé le bateau après avoir fini son CNED en fin de matinée (rangement extérieur, canoë, bouts etc) Max a lui passé son après midi avec Thomas à la plage avec leurs cerfs-volants.